advenant


advenant

⇒ADVENANT, ANTE, AVENANT, ANTE, part. prés. et adj.
Qui advient (cf. advenir A 1 et B).
A.— DR. Avenant, advenant.
1. Le cas avenant (que) :
1. Avenant s'emploie au Palais comme part. du verbe avenir : Le cas avenant que... le décès avenant de l'un des deux.
C.-M. GATTEL, Nouveau dict. portatif de la langue française, 1797.
2. Nous n'avons, il est vrai, aucune affaire ensemble, ni pacte, ni contrat. Il ne m'a rien promis, rien juré devant Dieu; mais, le cas avenant, je me fierais à lui, quoiqu'il m'en ait mal pris avec d'autres déjà.
P.-L. COURIER, Pamphlets politiques, Réponses aux anonymes, 1822, p. 152.
2. Advenant (à une pers.). Qui, dans une succession, parvient comme un dû à la personne intéressée. Part advenante (des enfants) (cf. DUPIN-LAB. 1846) :
3. Ce fut sans nulle difficulté, et sur-le-champ, qu'il se porta héritier. Ce ne fut pas un fief faisant retour à la couronne, car la Bourgogne avait été concédée, sans nulle clause semblable, par le roi Robert; ce fut un domaine advenant naturellement par succession. Cependant tous les états de Philippe ne passèrent pas au roi Jean.
P. DE BARANTE, Hist. des ducs de Bourgogne, t. 1, 1821-1824, p. 97.
B.— Lang. commune. Advenant, part. prés. de advenir B :
4. ... la contingence du devenir et la nouveauté de chaque survenue expliquent l'état d'impréparation et d'improvisation auquel l'occasion nous réduit : l'occasion advenant ex tempore, l'homme plus ou moins démuni se trouve nez à nez avec elle avant d'avoir pu exercer ses pouvoirs d'ajournement, de médiation et de prospection, ...
V. JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 116.
Rem. 1. Forme très rare, plus employée au XIXe s. qu'au XXe s., porte une marque jur. et arch. dans ses attest. les plus anc. (cf. ex. 1, 2, 3 et la plupart des dict. qui précisent : ,,(ne) s'emploie (que) dans les contrats et autres actes publics``). 2. Au XIXe s., la forme graphique vieillie avenant prédomine dans les textes pour les emplois A (ex. 1, 2) et dans les dict. (Ac. 1798 et 1835, BESCH. 1845, DG); mais la forme actuelle advenant se rencontre parfois (F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Correspondance générale, t. 4, 1789-1824, p. 4 : cas advenants; Ac. 1878). Au XXe s., la forme advenant prévaut dans les textes avec le sens B (ex. 4), mais elle est encore accompagnée de la forme avenant dans quelques dict. (Ac. t. 1 1932, QUILLET 1965). Ac. t. 1 1932 signale la rareté de cette dernière forme : ,,avenant :Part. présent de l'ancien verbe avenir qui a été remplacé par advenir. Il s'emploie encore quelquefois pour advenant.`` Il ne semble pas que le fém. advenante soit attesté pour la période. 3. Avenant continue à vivre par ailleurs avec des sens et des emplois différents. Voir ce mot à sa place alphabétique.
STAT. — Fréq. abs. litt. :2.

advenant, ante [advənɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. D. i.; p. prés. de advenir.
1 Dr. Qui, dans une succession, revient comme un droit à qqn. || Domaine advenant. || Part advenante d'une succession.
2 Didact. Qui advient, arrive. || Événement advenant.Dr. || Le décès advenant de l'un des époux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • advenant — I. Advenant, voyez sur la fin de Advenir. II. Bien advenant, Decens. Sueton. Mal advenant et lourdaut, Homo vastus et agrestis, B. ex Cicerone. Ce n est pas advenant, ne convenant, Indecet, Dedecet. Homme bien advenant, Commodus homo, Dexter.… …   Thresor de la langue françoyse

  • ADVENIR — v. intr. Arriver par accident, par surprise. Il n’est employé qu’à l’infinitif et aux troisièmes personnes. Les choses étant dans cet état, il advint que...; s’il advenait que... Quand le cas adviendra. Quoi qu’il advienne. Il en adviendra ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • advenir — [ advənir ] v. intr. <conjug. : 22, inf. et 3e pers. seult> • 1209; réfect. a. fr. avenir (cf. avenu); lat. advenire 1 ♦ Vx et littér. (sujet personne) Advenir à faire qqch., y réussir. 2 ♦ Mod. (D un événement) Arriver, survenir, se… …   Encyclopédie Universelle

  • avenant — avenant, ante (a ve nan, nan t ) adj. 1°   Qui plaît par sa bonne grâce. •   Blanche surtout et de taille avenante, LA FONT. Orais.. 2°   À l avenant, loc. adv. En conformité, en rapport. •   Mme d Heudicourt plaisante, amusante au possible,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Gouvernement Jacques Parizeau —        Article sur les législatures et les gouvernements québécois        Gouvernement Johnson Gouvernement Jacques Parizeau …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Lucien Bouchard —        Article sur les législatures et les gouvernements québécois        Gouvernement Parizeau Gouvernement Bouchard …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Parizeau — Gouvernement Jacques Parizeau        Article sur les législatures et les gouvernements québécois        Gouvernement Johnson Gouvernemen …   Wikipédia en Français

  • Loi sur l'enseignement privé — Au Québec, la loi sur l enseignement privé est la loi qui pose les balises pour le fonctionnement des établissements d enseignement privé. Sommaire 1 Objet et application de la loi 2 Comparaison avec les autres provinces canadiennes 3 …   Wikipédia en Français

  • Word Up — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Word Up! est un album et une chanson de 1986 de Cameo. Word Up est un jeu informatique populaire au Royaume Uni. Word Up est une interjection populaire.… …   Wikipédia en Français

  • avenant — 1. avenant, ante [ av(ə)nɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1080; p. prés. de l a. v. avenir → advenir ♦ Qui plaît par son bon air, sa bonne grâce. ⇒ affable, agréable, aimable, gracieux. « Elle était encore très belle femme et très avenante » (Sand). « Dommage… …   Encyclopédie Universelle